La mobilisation des Gilets Jaunes qui s’est tenue le samedi 17 novembre a rassemblé près de 300 000 personnes selon le gouvernement. Le  premier ministre a déclaré  de son côté que le cap serait tenu et que l'exécutif ne reculerait pas face aux enjeux environnementaux.

Des actions de barrage filtrants se sont prolongées le dimanche 18 novembre et le lundi 19 novembre. Ce mouvement, qui se veut a-politique, a été diversement commenté et analysé par les syndicats ou les partis politiques.

Cédric Caubère, secrétaire de l'UD CGT31 nous dit ce qu'il pense de cette mobilisation et tente de comprendre ce qu'elle recouvre.

Alors que la logique de marché gagne la sécurité sociale, le gouvernement entend se l'approprier en instaurant une forme d'étatisation. Le gouvernement a même tenté lors de l’examen du « projet de loi constitutionnelle » de remplacer le terme "Sécurité sociale" par "Protection sociale". Un détail?. Non. Un choix politique et philosophique qui vise à contrôler la sécurité sociale pour en faire un outil au service du pouvoir. 

 

Entretien avec Bernard Gil (président de la CPAM31) et Patrick Julou (président de la mutuelle Mutami)

Pour la première fois en France, 1776 salariés de quatorzes sociétés du groupe Lapeyre soutenus par les syndicats CGT et FO, ont contesté devant un tribunal la manière dont leur employeur avait découpé leur pôle d'activité en diverses sociétés afin de minorer leur participation aux bénéfices.Le cas aurait pu faire jurisprudence, tant les découpages en sociétés peuvent être complexes au sein des grands groupes. Mais le tribunal de grande instance de Nanterre a tranché en faveur de Lapeyre. Certains salariés ont décidé de faire appel.

Interview de Jérôme Brière, de la CGT Lagrange (Groupe Lapeyre)

400 agents de la ville de Toulouse se sont mis en grève, en février dernier «pour défendre le service public de la Petite enfance».

L'occasion pour la CGT territoriaux de dénoncer les attaques menées par la municipalité contre le service public de proximité.

Jérôme Massé revient sur cette lutte et fait le bilan de la gestion municipale en matière de service public.

Interview de Jérôme Massé, délégué CGT à la Mairie de Toulouse.

Les salariés des Ehpad se sont fortement mobilisés en début d'année. Ils dénoncent le manque de personnel et l'absence de moyen. Dans les Ehpad public comme dans celui de Villemur où travaille Pierrette Antipot, les agents sont épuisés et ce ne sont pas les millions d'euros annoncés par la ministre de la santé Agnès Buzin qui vont suffir à améliorer la situation. Pour cette infirmière qui partira à la retraite en mars prochain, les nouvelles générations sont tellement formatées qu'elles ne savent plus ce que recouvre l'idée de service public.

Pierrette Antipot, infirmière et déléguée CGT

L'association ENVIEMUR lutte contre l'installation d'une déchetterie de produits dangereux à Muret. Bien que rejeté par la municipalité,(elle vient de retirer le permis de construire au préalable octroyé à l'entreprise) le projet de la société Chimirec pourrait de recevoir l'aval de préfecture. L'association dénonce une gestion opaque et craint pour la sécurité sanitaire des riverains. 

Christophe Pagès, trésorier de l'association Enviemur.