Le 16 janvier 2020 Radio Mon Païs était en direct de la manifestation contre la retraite à points. On vous propose de retrouver les interviews réalisés à cette occasion.

Par ordre d'apparition dans le reportage :

Boris Beaudoin de l'UD CGT 31

Délila et Cherif CGT Auchan

Marie-cécile Perillat FSU

Manuel Pomar, directeur de Lieu commun à Toulouse et membre d'Art en grève.

Elvida Arnaud FNME CGT France

Par ordre d'apparition dans le reportage :

Cédric Caubère Secrétaire de l'UD CGT 31

Ghislaine Ayache CGT Caf

Isabelle Morère CGT hôpital Marchant

Romain Boillon CGT FAPT 31

Christophe Pagès CGT douanes 31

Thierry Berrone CGT AFPA

François Perrier avocat

Serge Cambou secrétaire général FO 31 & Gisèle Vidalet CGT

L'intersyndicale CGT, FO et SUD et le personnel de la Carsat (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) Midi-Pyrénées étaient réunis ce mardi 7 janvier 2020 à midi devant la CARSAT pour exprimer leur mécontentement face à la réforme des retraites.

La Carsat Midi-Pyrénées serait l'une des grosses victimes de la réforme. Avec la fin de l'ensemble des systèmes, les caisses locales sont vouées à disparaître.

Pour Fabienne Clamens, assistante sociale à la Carsat et déléguée CGT, tout le monde sera concerné par cette réforme. Pour elle le système par point est un système sous pilotage automatique dans lequel le niveau de pension de retraite dépendrait de la conjoncture économique et démographique. Ce système ne pourra donc déboucher que sur une baisse de 20 à 30% des pensions

Itw de Fabienne Clamens, assistante sociale à la Carsat et déléguée CGT

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

Toujours plus d'actualités sociales et syndicales sur Radio Mon Païs

Restez à l'écoute du 90.1FM

Lors de l'assemblée générale des actionnaires de l'aéroport Toulouse Blagnac Casil Europe, l'actionnaire chinois qui possède 49,9% des parts de l'entreprise, a reçu le soutien de l'Etat français pour redistribuer aux actionnaires l'intégralité des bénéfices de l'années 2018, soit 16,2 millions d'euros. 

Pour la CGT de Haute-Garonne l'Etat s'est une nouvelle fois comporté comme un voleur. Le syndicat demande aux collectivités locales, qui se disent indignées et qui ont voté contre cette redistribution, d'aller au bout de leur démache en reversant les dividendes qu'elles vont recevoir à l'aéroport Toulouse Blagnac.

 

Interview de Jean-François Tortajada de l'udcgt31.

L'union locale CGT de Foix avait voté à l'unanimité de ses 22 syndicats de rester dans ses locaux malgré une astreinte de 200 euros par jour décidée par la justice.

Dans la nuit du dimanche 3 novembre au lundi 4  les forces de l'ordre ont pénétré dans l'établissement en emportant l'ensemble du mobilier. C'est donc au petit matin et sans avoir été prévenus que les syndicalistes ont appris leur expulsion. 

On vous propose d'entendre la réaction de Bruno Lanlier, membre du bureau de l'union locale CGT de Foix