Lors de l'assemblée générale des actionnaires de l'aéroport Toulouse Blagnac Casil Europe, l'actionnaire chinois qui possède 49,9% des parts de l'entreprise, a reçu le soutien de l'Etat français pour redistribuer aux actionnaires l'intégralité des bénéfices de l'années 2018, soit 16,2 millions d'euros. 

Pour la CGT de Haute-Garonne l'Etat s'est une nouvelle fois comporté comme un voleur. Le syndicat demande aux collectivités locales, qui se disent indignées et qui ont voté contre cette redistribution, d'aller au bout de leur démache en reversant les dividendes qu'elles vont recevoir à l'aéroport Toulouse Blagnac.

 

Interview de Jean-François Tortajada de l'udcgt31.

L'union locale CGT de Foix avait voté à l'unanimité de ses 22 syndicats de rester dans ses locaux malgré une astreinte de 200 euros par jour décidée par la justice.

Dans la nuit du dimanche 3 novembre au lundi 4  les forces de l'ordre ont pénétré dans l'établissement en emportant l'ensemble du mobilier. C'est donc au petit matin et sans avoir été prévenus que les syndicalistes ont appris leur expulsion. 

On vous propose d'entendre la réaction de Bruno Lanlier, membre du bureau de l'union locale CGT de Foix 

Pour la CGT l'accident de LUBRIZOL qui a eu lieu à Rouen le 26 septembre 2019 est le produit de la déréglementation environnementale et de l’affaiblissement du Ministère de l’Écologie.

Le syndicat regrette que le périmètre des projets soumis à évaluation préalable de l’Autorité Environnementale du Ministère de la Transition Écologique, indépendante des Préfets et des DREAL, ait été réduit par décret en 2018. C'est cette déréglementation qui a permis à Lubrizol - Rouen d’augmenter ses capacités de stockage de produits chimiques sans l'avis de l’autorité environnementale indépendante.

Ecoutez l'entretien que nous a donné Philippe Saunier l'un des coordinateurs de l'ouvrage " AZF Total, responsable et coupable, histoire d'un combat collectif".

Pour lui le cas LUBRIZOL révèle le recul de l'Etat face au lobby de l'industrie chimique. Il démontre aussi comment les dernieres dispositions prises par le gouvernement dépossèdent les citoyens et les salariés des prérogatives qu'ils avaient jusqu'alors.

Le jeudi 31 octobre à midi des familles sans-abri et les bénévoles du DAL31 disposeront sur la place St Etienne à Toulouse les 4200 poupées de chiffons qu'ils ont confectionnés et qui symbolisent le nombre de sans-abris toulousains. L'objectif est de dénoncer l’inaction de la Préfecture et son non-respect des décisions du Tribunal administratif. 

Anaïs Garcia porte-parole du DAL31 fait le point sur la situation.

Le groupe Ramsay est confronté à la fronde de quelques uns de ses salariés. En effet après un fort mouvement social au sein de la clinique Croix du sud de Quint-Fonsegrives c'est au tour des employés de la clinique de l'Union de se mettre en grève générale.

Dans ces deux cliniques les salariés revendiquent une revalorisation salariale et de meilleurs conditions de travail.

Interview de Yoan Forgac de la CGTà la clinique de l'Union.

C'est du jamais vu, la quasi-totalité des maisons des solidarités de Haute-Garonne sont fermées depuis ce lundi.

Leurs employés font valoir leur droit de retrait et d'alerte pour protester contre le manque de moyens et le manque de personnel.

Une situation quidure depuis presque trois ans et qui entrave fortement leur mission en faveur des personnes en situation de précarité et de fragilité.

Interview avec Marie Gasa (représentante CGT au Conseil Départemental de la Haute- Garonne)