741f c10b 409a 8973 0da57b073edc

Venus d’Airbus, d’Altran, de Latécoère, d’Assytem ou de Sogeti High-Tech, cinq syndicalistes CGT tous memebre de la coordination CGT aéronautique cosignent un livre qui a pour titre « La casse sociale chez Airbus et ses sous-traitants », et qui est publié aux éditions Le vent se lève (10 €).
Un livre contre le dumping social d’un secteur aéronautique pourtant florissant mais dont les charges de production baissent en termes d’ingénierie de recherche et de développement. Robert Amade co-auteur du livre et délégué cgt chez Sogeti High-Tech.

a5b5 1dbc 4d57 a932 933d71e15c1d

Vendredi 2 juin se déroulait à la bourse du travail à Toulouse une AG de la fédération CGT de la métallurgie. Invité le même jour par des agents de la sécurité de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, Philippe Martinez en a profité pour rendre visite aux méttalos. Radio Mon Païs lui a posé quelques questions d’actualité.

124f aa85 4a1f 8844 4b678bc8ce24

Le groupe allemand Linde est spécialiste des gaz à usages industriels et médicaux. Comme il y a deux ans, l’entreprise Linde Gaz rentre dans un processus de restructuration avec la fermeture de cinq sites et demi en France et la suppression de 140 emplois, sur un effectif total de 740 employés.

Stéphane Cabrillac délégué syndical central CGT à Linde France à Portet-sur-Garonne.

42cf 62ce 4e95 a10c e94714bd47e4

Au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, Cédric Caubère (secrétaire général de l’UD CGT31) et Athéna Lartigue ( membre du bureau de l’UD CGT31) réagissent et analysent la politique que veut mettre en œuvre le nouveau président.

8a43 b0cc 40bb aea0 77909da9caf7

  • La CGT vient d’annoncer que dans le cadre de la restructuration du siège d’Engie « le nombre d’emplois supprimés en France dans la partie »énergie« du groupe se porteraient à »au moins 1.900,personnes.
  • Le syndicat dénonce par ailleurs la « délocalisation » en cours vers des pays « à faible coût de main d’œuvre » de l’activité relations clientèle, déjà externalisée. Pascal Savin délégué syndical CGT chez Engie.

856f 4e66 47fb bfcf b12b51b907b9

Les 190 salariés de la MSA s’étaient prononcés à la quasi-unanimité pour un déménagement de leur siège à Borderouge car ils jugeaient les conditions acceptables en terme de conditions de travail et de déplacements. Mais le conseil d’administration et la direction ont préféré un déménagement à l’éco-quartier de la cartoucherie. Pour les salariés ce choix va entraîner un doublement du temps de trajet, un surcoût de 80 euros par mois de parking sans même être sûr d’avoir une place, mais aussi des surcoûts de garde d’enfants.

Florence Ferrari du CHSCT de la MSA sur le site de Toulouse.