Un débrayage était organisé mardi 02 avril par la CGT Cap Gemini. Une action qui s'inscrivait dans le cadre des négociations annuelles obligatoires. Le syndicat, minoritaire au sein du groupe, déplore la complaisance des syndicats majoritaires avec la direction sur la question des salaires. La CGT réclame une meilleure répartition des richesses crées, et la fin d'un système de notation interne jugé "malhonnête".

Une interview de Ali Ould Yerou, représentant CGT.

Le 1er avril sonnait la fin de la trêve hivernale, mettant des milliers de personnes à la rue. A cette occasion, l'association Droit au Logement (DAL) organisait un point presse chez Jacqueline, retraitée menacée d'expulsion.  Depuis son installation en 2007, son loyer est passé de 432 à 555 euros. Avec sa maigre retraite de 845 euros par mois, il lui est aujourd'hui impossible. Malgrè un logement déclaré insalubre en 2014 par la mairie de Toulouse, elle est aujourd'hui sans solution, mais soutenue par le DAL.

Un reportage de Mathieu Yerle

Les enseignants, professeurs et parents d'élèves sont très inquiets des réformes mises en œuvre par le ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer. Depuis quelques mois plusieurs syndicats et associations de parents d'élèves tentent de se faire entendre.

La FCPE a même adressé une lettre au ministre afin de lui exposer les nombreuses interrogations que fait naître chez les parents d'élèves la loi "Pour une école de confiance".

Interview d'Aurélie Torreilles secrétaire FCPE et enseignante

 

 

La fédération cgt des finances publiques publie chaques années depuis 8 ans un quatre pages de vulgarisation sur la justice ficale.

Un document qui vise à faire le point sur la situation du système fiscal en France et qui tente de rapeller aux contribuables le rôle de l'impôt. Une occasion aussi pour la cgt de dévoiler ses solutions pour une véritable justice fiscale

Boris Beaudouin, membre de la CGT finances publiques nous présente le document "Pour une justice fiscale". 

En décembre 2020, la SNCF perdra le monopole des trains à grande vitesse. Dans cette perspective la SNCF réseaux est dans une démarche commerciale qui consiste à aller chercher les futurs concurrents à la SNCF mobilité.

Financée en partie par un système de péage, la SNCF réseaux espère attirer le plus de concurrence possible afin de faire une plus grande marge au risque de pénaliser la SNCF mobilité et d emettre en péril le service public ferroviaire.

Une situation schizophrène qui pourrait à terme avoir de graves conséquences comme le souligne Laurent Saint Supery, secrétaire CGT cheminots Toulouse.

Ecoutez l'interview

La Commission européenne a lancé début mars une procédure d’infraction contre la France concernant les concessions de ses barrages hydroélectriques: en vertu des règles de l’UE, elle demande leur ouverture à la concurrence. Emmanuel Macron avait annoncé en 2018 qu'il céderait les 150 barrages dont les concessions arrivent à terme en 2023. Tous les gouvernements qui se sont succédés ont facilité cette ouverture à la concurrence. Un scandale quand on sait que ces barrages ont été largement amortis, qu'ils produisent l'énergie la moins coûteuse pour les usagers, qu'ils interviennent dans le refroidissement de certaines centrales nucléaires, qu'ils participent à l'aménagement du territoire et que la gestion de l'eau sera l'enjeu environnemental du 21 siècle.

Ecoutez l'interview de Richard Simon Labric, retraité d'EDF et syndiqué CGT