L'hôpital est en souffrance et cela commence à se voir et se savoir. De nombreux services sont en grève depuis de nombreux mois. Le 11 juin plusieurs manifestations ont lieu un peu partout en France. À Paris  plus d'une centaine de manifestants se sont mobilisés devant le ministère de la santé à l'occasion du vote de la loi santé au sénat. Reçu par le directeur adjoint du cabinet de la ministre Agnes Buzin les syndicats n'ont pas caché leur déception. La ministre avait tenté la semaine dernière de désarmorcer la crise en promettant une stratégie d'ensemble mélant primes pour les personnels, crédits pour les travaux nécéssaires et commande d'un rapport en automne prochain. Des mesures jugées très insuffisantes.

À Toulouse à l'appel de la CGT et de Sud le personnel du CHU a lui aussi manifesté sa colère.

Un reportage de Rémy Gaubert.

Les directeurs locaux des Finances Publiques viennent de dévoiler la réorganisation du réseau des trésoreries et des centres des impôts. Le gouvernement souhaite privilégier les points de contacts avec les contribuables dans le carde des Maisons France Service anciennement appelées Maison de services au public. Les syndicats sont plus que dubitatifs sur cet objectif et ils déplorent que cette réorganisation se fasse au détriment du personnel mais aussi des usagers. En Haute-Garonne ce sont dix-sept trésoreries qui sont destinées à disparaître.

Interview de jean-Marc Servel de la CGT Finances Publiques 31

La CGT a décidé de lancer une action de groupe contre la direction de la Caisse d'Epargne d'Île-de-France pour discrimination salariale envers les femmes. Le syndicat a constaté un ecart de rémunération de 18% entre les hommes et les femmes de cette société. C'est la première fois qu'une action de groupe sur ce genre de discrimination est lancée en France. Même si la Caisse d'épargne Ile-de-France a obtenu un score de 94 sur 100 à  l'index de l'égalité femmes-hommes mis en place par le gouvernement  les différences de rémunération restent trop importante pour la CGT. 

Sophie Binet en charge du dossier égalité au sein de la Confédération Générale du Travail nous dévoile les raisons de cette action de groupe.

Entretien avec Sophie Binet

Face à la volonté du gouvernement de libéraliser le secteur du rail, plusieurs syndicats ont appelé à manifester ce 4 juin à Paris. La réforme prévoit notament de changer le statut de la SNCF en Société Anonyme mais aussi l'arrêt des embauches sous statut de cheminot. Après la grève perlée du printemps 2019, les syndicats de cheminots ne baissent pas les bras et veulent alerter sur les changements à venir et ceux déjà ressentis.  

Après avoir été adopté à l'assemblée en première lecture c'est désormais le sénat qui devrait logiquement approuver ce texte de loi le 18 juin avec pour application le 1er janvier 2020.

Entretien avec Laurent Saint Supery ( CGT cheminot Toulouse)

Ils sont en grève depuis plus d'une semaine. Les postiers de Montauban à l'appel de la CGT, de SUD PTT, FO et la CFDT se mobilisent contre une réorganisation du travail qu'ils considèrent comme un recul supplémentaire du service public. Le projet de la direction envisage de séparer la préparation  de la distribution, ce qui selon les syndicat va fortement impacter le bon déroulement de la distribution du courrier et dégrader le service qu'attendent les usagers.

De son côté la direction évoque la necessité de s'adapter à de nouveaux modes de vie et de consommation.

Interview de François Cambou, CGT FAPT 82

Le projet de loi sur la transformation de la fonction publique a été adopté en première lecture le mardi 28 mai 2019. L’UD CGT31 avait appellé les syndicats et sections syndicales des trois versants de la fonction publique à se rassembler massivement devant la Préfecture à Toulouse. Ce projet de loi qui prevoit entre autre le recours accrus à des contractuels pourrait selon le gouvernement rendre la fonction publique plus attractive. Pour l'ensemble des syndicats c'est surtout une façon de casser le statut des fonctionnaires.

Abdallah Amgar de la CGT éduc'action 31

Laurent Gotti de la CGT à la mairie de Toulouse.