La prestation de compensation du handicap (PCH) est délivrée après décision de la maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPSH).Cette prestation prend la forme d’un remboursement d’une aide humaine, technique, animalière, de transport ou dans le cadre de l’aménagement d'un logement.

C’est le conseil departemental qui fixe le taux de rembousement. Cette aide n’est pas toujours un financement à 100% et le bénéficiaire doit parfois participer à ses dépenses. Or en Airège, la décision a été prise d’augmenter le reste à charge des personnes handicapés bénéficiant d’une auxiliaire de vie. Leur contibution sera de 4,34 €/h. Une décision inique pour andré Pallarés dont l’épouse souffre d’une sclérose en plaque.

Lire la réponse du président du conseil départemental de l'Ariège

Au cours du mois de juillet les travailleurs de l'urgence sociale à Toulouse ont souhaité tirer la sonnette d’alarme sur «l'impossibilité d'exercer leurs missions», en raison du nombre important de familles «remises à la rue».

Pourtant cet hiver ces mêmes travailleurs sociaux ont réussi à répondre à 100% de la demande. D’où viennent alors les difficultés rencontrées cet été ?

Valérie Gratias salariées du SIAO (service Intégré d'Accueil et d'Orientation) et représentante CGT nous répond.

 

Pour mener certaines réformes, le gouvernement pourrait s'inspirer du rapport Cap 2022, recensant 22 propositions parfois radicales qui permettraient d'économiser une trentaine de milliards d'euros..  Il en ressort 22 propositions-chocs sur la santé, la fiscalité, Pole Emploi ou l'audiovisuel public.

Cédric Caubère secrétaire de l'UD CGT31 réagit

L’affaire Benalla monoplolise l’actualité de ce mois de juillet. Le 24 juillet au soir, Emmanuel Macron est sorti de son silence. A l'occasion du pot de fin de session des députés de la majorité, le président a déclaré : "La République exemplaire n'empêche pas les erreurs. S'ils cherchent un responsable, c'est moi et moi seul! Qu'ils viennent me chercher".

Pour le chef de l'Etat comme pour la majorité l'affaire Benalla doit apparaitre à la population comme le dérapage d’un homme. Une stratégie de comunication qui

La CGT des finances publiques 31 dénonce une remise en cause profonde du contenu, du rôle et du fonctionnement des commission administrative paritaire. Le syndicat craint la mise en place d’une nouvelle « instance collective » qui enterinerait la disparition des Conseil Territoriaux, et des CHSCT.

Le syndicat  rappelle qu’en Occitanie et en Haute-Garonne, le démantèlement des services de proximité continue, avant même les conclusions de CAP 2022. Boris Beaudouin dénonce cette destruction et s'indigne du nombre de suppressions de postes que préconise la cour des comptes dans son dernier rapport.

Les tarifs de Tisséo vont augmenter le 1 juillet 2018. L'année dernière avait été marquée  par la fin de la gratuité des transports pour les séniors de plus de 65 ans et la mise en place de conditions de ressource pour bénéficier d’une baisse des tarifs.  Les tarifs annuels et hebdomadaires avaient également augmenté. Cette année à partir du 1 juillet c’est le prix du ticket unitaire qui va passer de 1,60 euros à 1,70. Le ticket acheté à la dernière minute dans le bus vous coutera 2euros. L’augmenation touchera également le ticket de 10 déplacements.

Les retraités ont à plusieurs reprise manifesté contre cette augmentation et la disparition de la carte pastelle. Une pétition a d’ailleurs recueilli plus de 20 000 signatures. Ils se mobiliseront une nouvelle fois en octobre afin que la municipalité fasse mache arrière sur une politique de transport qu’Hubert Dandine et Daniel Pic de l’union syndicale des retraités cgt considèrent comme anti-environnementale et néfaste pour pouvoir d’achat des retraités.