Un journal entirèrement consacré au deuxième jour du 72ème congrès de l'union départemental CGT31.

Le 7 novembre 2018 était le premier jour du 72ème congrès de l'union départementale CGT31.400 congressites étaient présents dans la salle Mermoz à Toulouse. La matinée a été marquée par le discours du secrétaire général cédric caubère et le reste de la journée les délégués cgt du département ont pû rendre compte de leur expérience et de débattre des sujets d'actualité.

Reportage:

Les 7, 8, et 9 novembre prochain se tiendra à la salle Mermoz à Toulouse le 72 ème congrès de la CGT 31. Plus de 400 congresistes seront réunis pour réfléchir sur l’orientation de leurs actions afin de défendre au mieux les salariés du département.

Cédric Caubère de l'UD CGT31 nous présente les enjeux de cet évènement.

 

Première publication : 26/07/2018

 

Mouna Bouziane Herrahmani est salariée de ‘lassociation Handipro31, une association  qui vient en aide aux salariés et chercheurs d'emploi handicapés.

Depuis de longues années Mouna est victime de la part de sa direction d'un harcèlement incessant. Syndiquée CGT Mouna souffre d’une déficience auditive, et se bat afin de préserver son emploi dont on veut l’exclure. Nous avons choisi de lui donner la parole. Elle est accompagnée d’une collègue de travail Héléna Hameury et d’Alain Fournes en charge de la question du handicap à la cgt occitanie.


Date : 29/10/2018

En vertu de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique nous sommes dans l'obligation de donner un droit de réponse à Monsieur Luc Loquen, président de l'association Handi-Pro 31 :

Le 18 octobre 2018, la direction générale de l’AFPA et le président de son Conseil d’Administration ont  présenté « un projet de réorganisation de l’AFPA ». Une réunion qui préfigure la mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi qui devrait supprimer des emplois par centaines, avec des fermetures de centres.

Interview de Thierry Berrone (CGT AFPA Occitanie)

Le Collectif du collège Bellefontaine pour le maintien des collèges au Mirail a adressé une lettre ouverte au Conseil Départemental de la Haute-Garonne. Ce collectif  entend dénoncer la volonté du Conseil départemental de poursuivre la politique dite de "mixité sociale" avec la fermeture du collège de bellefontaine, confirmée le premier octobre dernier.

Même si les membres du collectif ne s’opposent pas à l’idée de mixité sociale, ils accusent le département et le rectorat de ne pas avoir suffisament consulté la population concernée. Ils craignent que  le projet, tel qu’il est mis en place,  ne fasse que renforcer la stigmatisation des élèves issus de ces quartiers, augmenter les obstacles à leur réussite, et accentuer les difficultés de celles et ceux qui en ont le plus.

Interview de Basile Mouton, enseignant au sein du collège Bellefontaine, et membre du collectif.